Accueil > Actualités > Ouverture du Programme de sécurité alimentaire et nutritionnelle de (...)

Ouverture du Programme de sécurité alimentaire et nutritionnelle de l’UE

jeudi 7 février 2019

Mardi 5 février 2019, l’Union européenne a officiellement lancé la première phase de son Programme de sécurité alimentaire (SAN) à l’hôtel Montana. Cette première phase totalisant un budget de 50 millions d’euros se déroulera sur trois ans et vise à réduire la proportion de la population soufrant de la faim et la malnutrition dans le Nord-Ouest et Haut Artibonite.

Ce programme comprend deux volets : i) le renforcement de la gouvernance intersectorielle de la SAN au niveau national et départemental et ; (ii) le développement des services de base à destination des plus vulnérables dans le Nord-Ouest et le Haut Artibonite.

Lors de la cérémonie de lancement, l’ambassadeur de l’UE en Haïti, Monsieur Vincent Dégert a exprimé : « La SAN est l’aboutissement d’un long processus mené avec l’État haïtien pour répondre aux enjeux de sécurité alimentaire et nutritionnelle en Haïti. Concrètement ce programme vise à améliorer la qualité des services de base à la population des régions concernées, à renforcer leurs moyens d’existence en appuyant le développement des filières agricoles locales, l’agriculture familiale, les filets sociaux, l’amélioration des services de santé, la prévention de la malnutrition et l’éducation nutritionnelle »

Le CRESFED participera à la mise en œuvre du deuxième volet de ce programme en partenariat avec Progettomondo, Gruppo di Volontariato Civile (GVC) et AMURT-Haïti dans l’Arrondissement de Gros-Morne. Le projet s’étend sur trois axes : i) la valorisation des productions locales ; (ii) le renforcement des dispositifs de protection sociale pour la SAN et ; (iii) le renforcement de la gouvernance locale de la SAN.

De par son expérience, le CRESFED concentrera ses activités sur le troisième axe du projet en relation avec l’actualisation avec une approche SAN du Plan communal de développement (PCD) d’Anse Rouge, l’appui à la concertation entre acteurs (Autorités locales, Organisations de la société civile et Service technique), ainsi qu’à l’élaboration participative d’un schéma d’aménagement pour la gestion des ressources naturelles (GRN). Pour plus d’information sur le projet et le rôle du CRESFED, cliquez ici.